Archives de Catégorie: blablas de Noël

Cadeaux de maîtresses et bons sablés maison!

A Londres, avec Super Nanny qui couvrait Mini miss blabla de cadeaux pour Noel, Pâques et son anniversaire, on offrait en retour des cadeaux je-me-prends-pas-la-tête: chocolats Jeff de Bruges, macarons Ladureé, bref des trucs qu’on rapportait de Paris après les vacances et qui ne demandaient pas trop de créativité.

Mais quand on est FAF avec plein de temps libre, qu’on ne rentre pas à Paris avant Noel, qu’il y a 2 maîtresses, 2 assistantes et 2 chauffeuses trop gentilles de school bus… c’est l’heure de faire les cadeaux de Noel soi-même!

Pour commencer on a préparé des petits sablés « Happy Holidays », parce qu’il faut faire attention ici, on NE SOUHAITE PAS un Merry Christmas aux gens, ils risquent de mal le prendre (rapport à Hanukkah –  à chaque fois qu’il y a un sapin dans une vitrine il y a le chandelier  à 9 branches à côté), et après réflexion on a choisi la recette des petits sablés bretons de ma bible chérie (le livre avec les photos étape par étape, pour être sûre de ne rien rater). J’ai pas mis autant de beurre que dans la recette, pas assez dans le frigo, mais c’était parfait, les sablés sont super bons, bien croquants!

Ensuite, le vrai cadeau. Mini miss blabla qui a adoré regarder me battre avec les noeuds coulissants du bracelet de sa copine a voulu retenter l’expérience, on a choisi cette fois des liens en cuir et des petits coeurs dorés, on les a accrochés aux sachets des sablés (on ne les voit pas vraiment sur les photos, too bad!), les maîtresses étaient super contentes, mission accomplie, OUF!

La recette  des sablés:

90g de beurre

90g de sucre

1 jaune d’oeuf

125g de farine

2g de sel

Travailler le beurre mou en pommade.

Ajouter le sucre et le sel, battre au fouet électrique lentement puis augmenter la vitesse.

Battre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux.

Ajouter le jaune d’oeuf et mélanger juste ce qu’il faut pour l’incorporer.

Verser la farine sur la pâte et mélanger jusqu’à ce que la pâte se forme.

Travailler à la main.

Former une boule aplatie et l’envelopper dans du film, mettre au frigo 1/2h.

Sortir la pâte et l’abaisser à 5mm sur le plan de travail fariné.

Découper les sablés à l’emporte pièce, enfourner 14 minutes à 180C.

5 Commentaires

Classé dans blablas de Noël, blablas miam miam

Christmas time

Cette année on ne rigole pas avec Noel!

D’habitude, on achète le sapin vers le 18 décembre, 3 jours avant de rentrer en France, mais cette année le Christmas spirit s’est emparé de nous dès la dinde terminée (métaphore, vu qu’on n’a pas vu l’ombre d’une cuisse de dinde chez les Blabla) et notre sapin était tout beau tout décoré le 1er weekend de décembre (peut-être pour rattraper notre mauvaise conscience de ne pas avoir cuisiné de dinde?)!

Et qui dit mois de décembre dit aussi calendrier de l’Avent.

Je sais pas trop pourquoi, mais mon comportement avec les calendriers de l’Avent ressemble à mon comportement avec les crèmes de jour ou les parfums – je suis incapable de racheter le même 2 fois d’affilée. Il FAUT que je change, c’est plus fort que moi.

L’année dernière on avait fait la guirlande remplie de petites surprises, et à Londres c’était le paradis pour remplir la guirlande: lipsticks cupcakes, stickers à paillettes et surtout bonbons et mini chocolats Cadbury.

Bon vous vous en doutez, on est toujours en train de manger – à notre allure d’escargot – les tricks or treats d’Halloween donc il n’y avait pas grand intérêt à re-donner des dizaines de chocolats à Mini Miss Blabla. Pas de guirlande à surprises donc.

L’année d’avant, j’avais dégoté un calendrier à l’ancienne, en carton, avec des petites images très mignonnes. Quelque chose m’a dit que ce genre de calendrier de la préhistoire allait finir tout poussiéreux derrière le lit.

Donc après avoir hésité à commander sur internet un calendrier Polly Pocket ou Hello Kitty, mon instinct de bonne mère m’a fait faire machine arrière et c’est le calendrier Fisher Price de la crèche qui a atterri chez nous. Tous les jours, on ajoute un nouveau personnage à la crèche, et comme ils sont forts en marketing chez Fisher Price, ils n’ont pas commencé par 3 semaines de chèvres et de moutons mais par Marie et Joseph (respectivement appelés « la ptite dame » et « le ptit monsieur » avant que je me lance dans une explication studieuse à mini miss blabla).

Et ça marche!

Depuis le 1er décembre Mini Miss Blabla bondit littéralement de son lit chaque matin pour sortir un petit bonhomme et l’accrocher dans la crèche, et elle commence à bien comprendre l’histoire de Noel, la crèche, l’étoile du berger, tout ça. Maintenant son bébé s’appelle Jésus donc on doit être sur la bonne voie.

Le seul problème c’est que je ne suis pas sûre que la crèche soit certifiée conforme à la fin du mois de décembre vu que:

– Marie fait partie des dommages collatéraux d’une playdate de la semaine dernière (elle a disparu – pfff, envolée, j’ai retourné toute la chambre et rien.)

– mini miss blabla qui en a marre d’attendre le petit Jésus a décidé que l’ange qui parle aux bergers ferait l’affaire. L’ange a donc pris la place de Jésus.

– mini miss blabla qui est un peu curieuse a apparemment déjà regardé TOUS les personnages de la crèche et trépigne d’arriver au roi mage noir – je précise qu’elle est en période grande fan de La princesse et la Grenouille, et comme chacun sait princesse Tiana est noire, elle a été rebaptisée Princesse Chocolat et comme le roi mage porte une robe il n’en fallait pas plus pour que le rapprochement soit fait: Princesse Chocolat fait partie de la crèche. Je pense que Mini miss Blabla va bientôt me demander où est la grenouille. Ou le prince charmant.

Poster un commentaire

Classé dans blablas de Noël, mini miss blabla

Film d’horreur à petit budget

Vite vite avant qu’il ne soit trop tard (c’est moyen d’écrire un billet « blabla de Noël » au mois de mars), je vous montre un truc que j’ai pris en photo fin décembre.

Regardez bien les photos ci-dessous. Et laissez-vous gagner par l’atmosphère d’un film d’horreur de série B (photos réalisées SANS TRUCAGES ni photoshop quelconque):

Un chalet délaissé…

Des petits bonshommes affreux qui perdent leurs cheveux…

… probablement victimes de graves maladies…

… j’oubliais, la plupart n’ont pas d’yeux… Désespérés, ils n’ont plus qu’une seule issue: se pendre.

La corde autour du cou, sa décision est prise.

Bon, vous croyez vraiment que moi j’assiste à des tournages de films d’horreur de petits nains chauves et suicidaires?

Non, évidemment.

Alors, c’est quoi ces photos?

Eh bien c’est la chaleureuse animation du centre commercial des Passages de Boulogne Billancourt destinée à faire rêver les enfants à la période de Noël.

Je n’aurais qu’un commentaire: mamans de Boulogne, si vos enfants font des cauchemars, demandez-vous si vous avez fait du shopping aux Passages récemment…

Sur ce, bon WE!

2 Commentaires

Classé dans blablas de Noël

Tentatives de sabotage de vacances de Noël

Non non, pas d’exagération dans ce titre.

C’est juste qu’on les a un peu cumulés, les trucs relous, pendant les vacances. Jugez par vous-même (je prends ma part de responsabilité, notamment concernant les différents oublis):

19 décembre: pendant que j’étais en train de vivre un film à gros budget hollywoodien à Paris avec pleurs et course au ralenti dans un aéroport, un autre drame se nouait à Londres: Mister blabla s’est rendu compte qu’il avait perdu son passeport et son permis de conduire. Pas super à 3 jours de Noël, quand vous êtes un Français vivant à Londres et que vous comptez passer les fêtes à Paris. Bref, ça lui a valu de passer une sympathique journée au consulat pour négocier d’avoir des papiers provisoires (maintenant il a une espèce rare de passeport français tout vert).

23 décembre: une fois réglés les problèmes de passeport (pour mister Blabla)/ retour sur Londres (pour moi), toute la famille blabla est joyeusement montée dans la voiture pour prendre la route direction Paris. J’ai laissé passer environ 1h1/2, puis je me suis rendue compte que j’avais oublié les cadeaux de Noël de Mister Blabla. Bien cachés dans le placard à manteaux, donc invisibles.

23 décembre bis: on pensait être plus malins que tout le monde en évitant l’Eurostar et en prenant le shuttle. Pas de chance, l’Eurostar recommençait à fonctionner ce jour-là et a donc foutu la merde dans les horaires des shuttle. On est arrivés vers midi, mais on n’a pu partir qu’à 15h30. Et entre les 2, on était au terminal de Folkestone, avec des milliers de gens qui mangeaient des sandwichs assis par terre, des bébés qui pleuraient, des mamans qui crisaient. Et pour s’occuper, un WH Smith, la folie folie quoi.

23 décembre ter: on a mis presque 2 heures pour faire porte Maillot -> Clamart.

25 décembre -> 1er janvier: mini miss blabla a décidé que le moment était opportun pour tomber malade et nous a dégoté une saleté de petit virus bien sournois, apparemment innoffensif, mais qui commence à être inquiétant après 5 jours sans manger (1 petit suisse par repas, ça fait un peu léger non?), une mauvaise toux qui dure, un nez qui ne s’arrête pas de couler et un bidon pas en forme. On a commencé par les pharmacies, on est passé par la case médecin, et on a fini aux urgences le 30 décembre. Bien sûr, le carnet de santé était resté à Londres, avec les cadeaux de Noël de Mister blabla. Croyez-le ou non mais il est possible que mini miss blabla ait chopé une nouvelle version de grippe A, parce qu’elle avait tous les symptômes de la grippe et que l’interne masqué qui s’est occupé de nous nous a confirmé qu’il n’y avait aucun cas de grippe saisonnière ces temps-ci. Ca valait vraiment le coup de l’attraper cet été, y’a pas de doute.

NB: la saleté de virus s’en donne à coeur joie, on dénombre 6 contaminés à date dont moi-même bien sûr.

1er janvier: retour chez nous, mini miss blabla trépigne devant la porte pendant que je cherche mes clés. Ah, le bonheur de rentrer chez soi, de retrouver sa maison, de… rentrer dans un frigo. Il fait 12°C dans l’appart. IDEAL pour redonner un peu de vigueur au virus (qui commençait à faiblir chez mini miss blabla et qui prenait ses quartiers chez moi). Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de chauffer un appart à 12°C quand il gèle dehors et qu’il fait noir. En gros, quand j’ai vu qu’il faisait 13°C à 19h30, j’ai sorti l’artillerie lourde: four à 200°C (vide et grand ouvert évidemment), sèche-linge (vide), petits radiateurs électriques à fond. On a atteint 17°C vers 22h30. Non, non, non, je ne veux pas savoir combien va coûter la facture d’électricité du mois.

Voilà, c’est tout, je passe sur les autres petites choses drôles (organiser une séance de shopping parisien et se rendre compte qu’on est partis sans CB, se faire une grosse frayeur avec la voiture qui refuse de démarrer à cause du froid, etc.)

Mais je vous rassure, on ne s’est pas laissés faire et on a passé un SUPER NOEL! Plein de cadeaux (virtuels pour Mister Blabla, ça fait un peu moins d’effet sous le sapin mais bon), des bons petits plats et des chocolats, des bonnes rigolades, une mini miss blabla qui va beaucoup mieux depuis 3 jours et même un appart surchauffé (il fait au moins 20°C depuis hier). Alors que demande le peuple, hein?

Poster un commentaire

Classé dans blablas de Noël

En attendant le compte-rendu du mini-périple parisien…

Vendredi, je n’étais pas chez moi, et voilà ce que vous auriez dû lire ce matin:

« J’ai dû faire un petit saut de puce à Paris vendredi, vite fait bien fait, ce qui explique que les aventures de Little Miss blabla n’ont pas été mises à jour depuis jeudi. J’en ai profité pour faire quelques courses de Noël (et non, on ne trouve pas tout à London, et parfois c’est 2x le prix par rapport à Paris), et voilà. »

Sauf que… sauf que la neige, les températures polaires (-5° au moins), l’eurostar cassé sous le tunnel, tout ça.

J’étais en plein dedans, bien sûr. Pas dans l’eurostar qui est resté 16h30 sous la Manche, mais en plein dans le bazar sans nom que ça a généré.

En fin de compte, ce matin je suis chez moi, mais il me faut un peu + que 10 minutes pour raconter ce WE lunaire donc pour l’instant je vous envoie les 2 photos du jour. Pour le compte-rendu détaillé, ce sera demain…

La 1ère photo c’est la cariole de notre english facteur décorée comme il se doit en cette avant-avant-avant veille de Noël (de loin on dirait des plumeaux, mais ce sont bien des guirlandes) :

La 2ème photo c’est la poussette de mini miss blabla décorée comme il se doit également en cette avant-avant-avant veille de Noël: un sac pour la super nounou, un sac pour son acolyte Rosie. J’ai pas vraiment passé le meilleur WE de ma vie mais dans l’histoire y’en a 2 qui en ont profité pour récupérer des macarons Ladurée… tout le monde n’a pas tout perdu…

Poster un commentaire

Classé dans blablas de Noël

Un peu d’anglais – Chair d’oie

Rassurez-vous, je ne me suis pas transformée en Maïté, je en compte pas vous donner la recette d’une oie farcie ou d’un truc de Noël de ce genre.

Non, c’est juste qu’il commence à faire vraiment froid ici, et ici quand on a froid il ne faut pas dire qu’on a la chair de poule, mais la chair d’oie.

Ce qui serait vraiment chouette ce serait d’avoir la chair d’oie avec de la neige, comme ça avec les illuminations de dingue qu’il y a dans la rue ce serait vraiment Christmas spirit jusqu’au bout!

Allez, bon WE – et  promis, un de ces jours je vous montre à quoi ressemblent les illuminations de Noël dignes de ce nom!

Poster un commentaire

Classé dans blablas de Noël, un peu d'anglais

Besoin d’idées cadeaux?

Allez, je vais vous aider.

Pas trop loin de chez nous, il y a un magasin très sympa qui s’appelle Heals. Un mix entre Habitat, Conran Shop, avec un peu du Printemps et des Galeries Lafayette. Bref on y trouve des canapés design, des bougies qui coûtent un bras, des beaux livres, des cosmétiques trendy, des accessoires « fooding » (plus classe que des « accessoires pour faire la cuisine » non?), des luminaires déco, des bocaux de tomates séchées, etc.

Et depuis 1 mois, chez Heals, c’est bien évidemment la farandole de cadeaux de Noël.

Et pas n’importe lesquels, hein. Bien sûr, vous trouverez les classiques – CD d’ambiance, cadres et autres livres de recettes du moment.

Mais vous trouverez aussi…

… des pizzas en chocolat (toujours + rigolo qu’une boîte de chocolats)

… un kit sourcils pour se déguiser en Emmanuel Chain (entre autre)

… des perruques gonflables pour faire Elvis, ou Sheila dans les 60’s (à moins que ce soit ma Sorcière bien-aimée? j’hésite.)

… des pistolets en plastique qui envoient des fléchettes à ventouse? Non. de l’eau? Non. Qui font des bulles? non. Ils envoient des singes. Et apparemment, les Anglais, ils adorent, ils ont dévalisé le rayon, il y avait des pistolets à singes dans tous les paniers.

– des pinces pour fermer hermétiquement les trucs déjà ouverts, avec un animal dessus. Quand on ouvre la pince, elle fait le bruit de l’animal. Donc, si vous entendez barrir un éléphant, vous savez que Mister Blabla va se couper une petite tranche de saucisson. Si vous entendez bêler un mouton, il pioche dans le paquet de chamallows. Très efficace quand on veut surveiller ses placards à distance.

– un kit-boîte-de-conserve-pour-faire-pousser-soi-même-un-sapin-de-noël. Pour un sapin de taille moyenne, vous pouvez organiser Noël en 2021 environ (je suis un peu mauvaise langue, apparemment le sapin aura poussé d’ici 1 an. N’empêche, bonjour la déception pour l’enfant surexcité. Surtout pour un sapin qui fera probablement 30 cemtimètres de haut et sur lequel il ne pourra accrocher aucune déco. Bref. )

Je m’arrête là car il y avait trop de choses. Juste le mot de la fin: d’après vous, dans cette caverne d’Ali baba où nous avons laissé mini miss blabla libre de courir où bon lui semblait, quel a été l’article qui lui a le plus plu?

ça:

Le truc le plus moche qu’on puisse imaginer. Mais elle l’aimait d’amour, ce poisson à piques, alors je crois que cette semaine je vais retourner chez Heals et lui acheter pour Noël. C’est pas compliqué de faire plaisir à une mini miss blabla, après tout.

PS: l’adresse du site web, si vous voulez y faire un tour pour voir les centaines d’autres cadeaux dont je ne vous ai pas parlé: http://www.heals.co.uk/

1 commentaire

Classé dans blablas de Noël