Archives mensuelles : août 2010

Back to blablas!

I’m back!

Et pour commencer, des excuses, car j’ai abandonné ce blog sans les formules d’usage de toute blogueuse qui se respecte – à savoir « je vous laisse, je pars en vacances, si le dieu wi-fi est avec moi je posterai, je suis internet addict, ça me rend malade de pas pouvoir me connecter, bla bla bla ». (Moi mon petit mot d’adieu aurait plutôt ressemblé à « je vous laisse, je pars en vacances, aucune chance que je me connecte pendant 4 semaines donc profitez-en pour vous désintoxiquer d’internet et on se retrouve fin août ». Mais vu la précipitation des derniers jours avant le départ, j’ai zappé le petit mot).

Désolée, donc.

Mais alors, ces vacances?

Eh bien… à défaut de compte-rendu journalier détaillé, voici une liste en vrac qui vous donnera une idée de ce qui s’est passé le mois dernier (ainsi que quelques considérations philosophiques de la plus haute importance):

– je vais militer auprès des autorités anglaises pour que l’aéroport de Stansted-London s’appelle désormais l’aéroport de Stansted-tout-court. Parce que faut pas déconner, 1h45 de taxi pour atteindre un soi-disant aéroport londonien, c’est un peu comme si on délocalisait Roissy à Orléans. Non mais oh.

– c’est quoi exactement, « être prêt pour l’apprentissage de la propreté »? Je me renseigne juste, parce que mini miss blabla, apparemment, elle était pas prête. Mais alors vraiment pas prête du tout. Autant vous dire qu’après 2 jours de tentative, une mini miss blabla qui a commencé à se retenir le plus possible, 4 jours de fièvre à 39-40° et de gros soupçons d’infection urinaire, on a lâché l’affaire.

– en fait, c’était une roséole. Rien du tout. Mais quand même, 4 jours de fièvre à 39-40°, à peine 48h après avoir atterri à Hyères, c’était moyen bof comme timing.

– après 4 semaines passées en France, et moult délibérations avec mister Blabla, nous pouvons officiellement affirmer qu’il nous manque 2 choses en Angleterre: a/ la télé française (aaaah, pouvoir regarder un bon téléfilm M6 avec des fourmis tueuses pour ne pas trop brutaliser son cerveau fatigué par un excès de glandouille, ou s’instruire devant L’été de Classé confidentiel, ou mater Laurent Delahousse dixit LeBoGosse qui présente Une Vie Un Destin le samedi aprèm quand il faut trop chaud pour lire sur la terrasse, je vous assure que ça n’a pas de prix) et b/ Picard (aaaah, entrer pour acheter des épinards en branches et ressortir avec 4 sacs remplis de carpaccio, petits feuilletés pour l’apéro, tartelettes fines à la tomate, glace caramel au beurre salé Théron et autres plats tout prêts délicieux qui évitent de faire la cuisine, ça n’a pas de prix).

– mini miss blabla a apparemment rattrapé 10 mois de manque de sommeil et siestes ratées (mais si, je vous en parlais déjà en octobre) avec une moyenne de 11 heures par nuit et 3 heures de siestes quotidienne. Belle performance.

– j’ai été prise d’une intuition de génie (ok, j’avoue que j’ai été aidée par le fait qu’il est en tête de gondole de tous les Waterstones et Borders de Londres depuis 2006) en achetant Eat, Pray, Love avant de partir. Dans le ELLE de la semaine dernière, il est classé n°2 du buzzomètre, parce que le film avec Julia Roberts sort le 22 septembre. Ouf, même en vacances, même sans mon ELLE, j’assure un max.

– nouvel environnement oblige, il y a eu renouvellement complet des objets-fétiches-qui-coûtent-pas-chers de mini miss blabla: un ruban avec chien invisible au bout qu’on traîne emmène partout, un mini savon dans sa mini boîte (on parle pas de l’Occitane là, mais plutôt du genre de savon qu’on trouve dans la salle de bains des hôtels), une branche de persil (également appelée « fleur-salade », elle a eu le privilège de dormir plusieurs fois dans le lit de mini miss blabla) et une cuillère à sirop en plastique transparent (imaginez celle du Rhinatiol, ou du Trophirès) avec laquelle mini miss blabla a mangé tous ses desserts pendant 3 semaines.

Sinon, c’était soleil, plage, piscine, rosé, dîners sur la terrasse, famille et copains. Et le cadeau bonus c’est que les vacances ne sont pas vraiment finies puisqu’on retourne chercher mini miss blabla et son épuisette au bord de la Manche le WE prochain.

Voilà, en substance.

Au fait, en guise de transition pour le prochain post, j’ai commencé aujourd’hui mon nouveau boulot…

6 Commentaires

Classé dans Uncategorized