Archives mensuelles : juillet 2010

Et en plus ça rend aimable

Les carottes, of course.

Mais bon, rappelez-moi, on habite où, déjà?

En AN-GLE-TE-RRE!

Le pays des trucs qui se terminent par « cake »! Cheesecake, cupcake, lemon cake. Et donc bien sûr, carrot cake.

Le vrai de vrai, avec des carottes rapées, des gros morceaux de noix et une grosse couche de glaçage blanc à base de cream cheese (yes yes du St Morêt ou du Philadelphia!!!) dessus.

Après l’étape où on dirait des carottes rapées baignant dans une immonde mayonnaise – avec un cuisto qui aurait eu la main lourde sur la mayonnaise – je vous jure, tout se passe bien.

Je n’ai pas vraiment été au bout du concept, il manque les mini carottes en pâte d’amande sur le glaçage, mais j’ai quand même trouvé une petite déco d’oeuf de Pâques pour sauver l’honneur – et la photo, par la même occasion. Un peu sombre et orange quand même, cette photo, mais c’est pour rester dans l’esprit carottes.

Dommage que mini miss blabla n’ait pas trop aimé (beurk les morceaux de noix), parce que du coup ça limite sérieusement les chances d’en refaire…

Mais si ça vous dit, voilà la recette, elle vient toujours de mon livre adoré Hummingbird Bakery. N’hésitez pas à diviser les quantités par 2 ou vous allez vous retrouver avec un carrot cake pour 25 personnes.

Carrot Cake pour 10 personnes (tu parles – 10 personnes qui n’ont rien mangé depuis 3 semaines au moins)

300g sucre brun

3 oeufs

300ml d’huile végétale

300g de farine

1 cuillère à café de bicarbonate de soude

1 cuillère à café de baking powder (je pense que la levure chimique ça doit marcher aussi)

1 cuillère à café de cannelle en poudre

1/2 cuillère à café de sel

1/2 cuillère à café d’extrait de vanille

300g de carottes rapées

100g de noix + quelques cerneaux pour la déco

2 doses de glaçage Cream Cheese

Préchauffer le four à 170°C.

Mélanger les oeufs, le sucre et l’huile dans un mixeur ou au batteur électrique.

Ajouter lentement la farine, le bicarbonate et la levure, puis la canelle, le sel et la vanille.

Ajouter les carottes et mélanger à la main.

Faire cuire 20-25 minutes jusqu’à ce que le gâteau ait une légère couleur dorée.

Laisser refroidir, puis ajouter le glaçage.

Glaçage Cream Cheese:

300g de sucre glace (je sais, ça fait peur)

50g de beurre

125g de cream cheese

Mélanger le beurre et le sucre glace, puis ajouter le cream cheese.

1 commentaire

Classé dans blablas miam miam

Une vraie fille

Evidemment, on le savait déjà, mini miss blabla est une fille.

Parce qu’elle aime les robes, les jupes et tous les trucs roses, surtout un pull en laine rose pâle qu’elle met encore quasiment tous les jours, même quand Met Office prévoit 29°C, et même quand elle est habillée en rouge des pieds à la tête.

Parce que son activité préférée est de se plonger dans les boîtes à bijoux.

Parce que son sens de la fashion est indiscutable, et quand elle me donne son avis sur la façon dont je devrais m’habiller le matin, elle me répond sans une seconde d’hésitation: «  le pull à paillettes, et la veste en fourrure ».

Parce que sa plus grande joie et de me voir avec du vernis à ongles rouge, et que si je ne fais pas la totale mains/ pieds, elle est déçue.

Parce que sa 2ème plus grande joie et de mettre sur ses ongles à elle du vernis (transparent) à paillettes, achat judicieux qui me permet d’avoir une réponse rationnelle à la question « et pourquoi moi je mets pas du vernis ROUGE, comme maman? »

Mais surtout, surtout parce que quand on lui demande si sa nounou est belle, elle répond: « Oui. Nina, elle est belle, elle a une grosse bague avec un gros diamant dessus. »

C’est bien ma chérie, tu as le sens des priorités.

2 Commentaires

Classé dans mini miss blabla

bye bye les pilules pour dormir…

Hier j’ai eu ma propre carte géante « Sorry you’re leaving » (d’une sobriété tout à fait inhabituelle d’ailleurs, peut-être lié au fait que je ne suis jamais venue avec du vernis « mint » au bureau, que je n’ai jamais porté de legging bleu électrique ou de gros noeud fuschia dans les cheveux?) et un gros bouquet de fleurs. On m’a épargné le pot de départ à l’anglaise – ma chef a emmené toute l’équipe au restau à la place, ce qui était nettement mieux, même si le restau en question était dans le building où on travaille (vous vous souvenez qu’il y avait une rue à l’intérieur du building? et que j’avais vu une supérette et des genre de Starbucks coffee? eh ben tout caché derrière une petite porte il y a aussi un restau, pas une cantine, un vrai restau italien avec des cartes et des serveurs et des serviettes amidonnées et des plats qui coûtent chers – et moi je découvre ça la veille de mon départ, bravo).

Donc c’était mon dernier jour sur les pilules pour dormir. Et autant vous dire que quand on part un vendredi en plein de mois de juillet en Angleterre, on dit au revoir aux plantes vertes et à la machine à café, vu que les gens sont soit en vacances soit bossent de chez eux.

Mais bon, quand même ça fait bizarre.

Allez, c’est bon maintenant la ptite larme, en fait je crois que j’ai jamais été aussi contente de dire au revoir à des plantes vertes. En sortant du bureau de la sécurité où j’ai rendu mon badge je sautillais presque.

Peut-être parce que mon nouveau boulot a l’air 100 fois mieux que celui-là?

Ou peut-être parce que j’ai 1 mois de vacances? UN MOIS DE VACANCES, des vraies, pas un mois de chômeuse!!!

Ok j’arrête.

Allez, on dira juste que je vais tenter de reprendre un rythme un peu plus soutenu sur ce blog, ce serait pas du luxe…

Poster un commentaire

Classé dans Little miss blabla au boulot

Cosette

Pas besoin de grand-chose pour rendre heureuse une mini miss blabla.
Pas besoin de se ruiner dans un magasin de jouets, en tout cas.

Cas pratique numéro 1
Mini miss blabla ADORE les machines à laver. Quand elle était plus petite, elle était capable de regarder un cycle de machine entier, assise sur une petite chaise devant le hublot. Ensuite, elle a voulu elle aussi trier son linge, remplir sa machine, mettre de la lessive, appuyer sur des boutons, sortir son linge puis l’étendre. Bien entendu, mister blabla et moi-même étions à 2 doigts d’aller lui acheter une mini machine quand mini miss blabla elle-même a coupe court à toute dépense inutile un beau matin en gesticulant et en montrant du doigt le plafond: machine ! MAAAACHINE ! pitite machine pour Mago !
Elle montrait ca :


Un mini frigo design (non, on  n’a jamais acheté ça, on l’a eu en cadeau publicitaire) pour mettre 3 canettes de coca, qui prenait la poussière tout en haut d’un vaisselier depuis le déménagement à Londres. 5 minutes plus tard, la pitite machine en question trouvait sa place dans la chambre de mini miss blabla, qui depuis fait environ 1 ou 2 machines par jour (suivi d’une séance de repassage avec un fer qui fait vraiment PSCHHHH PSCHHHHH PSCHHHHH – on n’arrête plus le progrès je vous jure).

Cas pratique numéro 2

La semaine dernière je sors l’escabeau pour faire un peu de rangement fringues d’été/ fringues d’hiver, je sors de la chambre 2 minutes et j’entends « ah mais c’est SUPER ca maman ! Attends, je vais chercher Mais-mais-mais ».
Et hop, ni une ni deux, alors que j’étais encore en train de me demander ce qui allait sortir de sa petite tête, voila que mini miss blabla monte sur la 1ère marche de l’escabeau, Mais-mais-mais à la main, me demande du coton, des lingettes, une couche, et se met à changer Mais-mais-mais. Evidemment. Une table à langer de luxe, un peu haute, mais avec petites marches, maman c’est super! Tous les bébés y sont passés. Le problème c’est que maintenant il n’est plus question de le ranger, l’escabeau, et il prend quand même un peu de place…


Poster un commentaire

Classé dans mini miss blabla

trop CONTENTE!

Après 17 mois de précarité et de multiples statuts allant de FAFE – Femme au Foyer avec Enfant – à Intérimaire, en passant par FAFSERE – Femme au Foyer Sans Enfant à la Recherche d’un Emploi, j’ai l’honneur de vous annoncer que j’ai trouvé un CDI, enfin!

Non, pas dans la banlieue lointaine, mais, ô bonheur d’écrire ces quelques mots, dans Central London.

Et pour que tout soit vraiment au top, j’aurai un mois de vacances entre les 2 jobs.

Bref comme dit le titre je suis bien contente, so excited comme ils disent ici, bref it’s fab. Les entretiens ont fini par payer.

Et plutôt que de mettre une photo de moi très contente, j’ai pensé à une photo de mini miss blabla très contente, limite on aurait dit qu’elle était saoûle tellement elle se marrait et elle était excitée cet après-midi là…

Allez bon week-end!

8 Commentaires

Classé dans Little miss blabla cherche du boulot