Archives mensuelles : mai 2010

Yessssss!

Exploit intersidéral après 3 fournées complètement ratées: j’ai réussi à faire des macarons, c’est Ladurée chez la Blabla!

J’aime le challenge.

Et je voulais dompter le macaron.

Genre du 1er coup, genre même pas je rate mes macarons une seule fois moi.

Alors en effet, je les ai pas raté une fois, ni deux, mais trois fois. J’ai moyen dompté le macaron, en fait.

Allez, je raconte:

1ère tentative

– Séparer les blancs des jaunes au moins 2 jours à l’avance. C’est un peu relou, ça, je peux pas prévoir de faire des macarons à l’avance. Mais comme je suis trop intelligente, je vais acheter une brique de blanc d’oeufs, hi hi hi, pas besoin de les séparer à l’avance, ils seront déjà tout prêts!!!! (ouais, ici en Angleterre ils vendent des briques de blanc d’oeuf, on dirait une mini brique de lait mais y’a des poules dessus, ce qui aide pas mal à ne pas confondre avec les briques de lait).

Mixer la poudre d’amande et le sucre glace puis tamiser. Oh eh c’est bon, la poudre d’amande c’est de la poudre et le sucre glace c’est déjà de la poussière, ça va aller non?

Préparer un sirop de sucre. Ah non, moi je fais pas le sirop de sucre, j’ai pas de thermomètre à sucre. Désolée.

Mélanger avec une maryse la poudre d’amande-sucre avec la meringue.  Une quoi?

20 minutes plus tard: Mais qu’est-ce que c’est que ces gros tas ignobles qu’on dirait des mini bouses de vache (pour rester polie – je précise que j’ai tenté de faire des macarons au chocolat, pour qui se poserait encore la question)????

2ème tentative

Quand on a acheté une brique de blanc d’oeuf, même petite, on peut faire environ 8742 macarons. Donc dès le lendemain, ni une ni deux, je recommence. J’essaye de comprendre. Mes macarons ressemblaient à de grosses bouses? Toutes granuleuses, les bouses? Mais bien sûr! C’est parce que je n’avais pas mixé-tamisé les amandes et le sucre glace! Je relève mes manches, le macaron ne m’échappera pas une deuxième fois.

Je mixe et je tamise. Et je m’applique bien. Je mélange bien avec la meringue, je mélange encore, il faut que ce soit tout lisse. Ok c’est tout lisse, mais c’est aussi tout liquide. Un peu trop on dirait. Ca va sûrement gonfler dans le four. J’ai mixé-tamisé, ça peut pas rater.

20 minutes plus tard: Mais qu’est-ce c’est que ces espèces de crêpes toutes-plates-toutes-cheums?

3ème tentative

Cette fois, je sors l’artillerie lourde. Ah ouais, il faut séparer le blanc des jaunes à l’avance? Ok. On est mercredi, je prépare mes blancs d’oeuf pour dimanche. Et le jour J je me concentre. Je mixe, et je tamise. Et suite à mes recherches approfondies sur internet j’ajoute 3 gouttes de citron pour faire monter mes blancs séparés depuis 4 jours. Je monte la meringue (j’ai toujours pas acheté de thermomètre à sucre, parce que y’a plein de parfaites inconnues qui arrivent à faire des macarons sur internet SANS thermomètre à sucre. Mais elles séparent toutes les blancs des jaunes 4 jours à l’avance). Je fais une meringue de folie, elle est bien gonflée. Je mélange avec la poudre amande-sucre. On dirait encore une meringue de folie, et sur internet ils disent que ça doit être un peu liquide, mais pas trop. Ils disent pas que ça doit ressembler à une grosse meringue. Ca va sûrement dégonfler dans le four.

20 minutes plus tard: P… C’EST QUOI CES GROSSES MERINGUES AU CHOCOLAT SUR MA PLAQUE OU J’AI MIS DE LA PATE A MACARONS IL Y A 1/4 D’HEURE?????????????

Remise en question, interrogations, perte de confiance, insomnie. Recherche sur internet. Analyse de l’échec. Inspiration-expiration, yoga. Cool. Zen. Je trouve en moi la force intérieure pour recommencer. Humblement.

4ème tentative

Tout pareil que la 3ème, mais je m’excite pas sur la meringue. Et j’arrête de mélanger la poudre sucre-amande-meringue avant que ça devienne tout liquide.

Et le miracle s’est produit dans le four.

Les petits macarons ont gonflé gentiment, il ont fait leur petite colerette de chez Ladurée, et ils sont bien lisses.

Zou, une boîte de lait concentré dans la casserole d’eau bouillante pour faire du caramel et zou, assemblage express.

Je suis Pierre Hermé, je suis Cyril Lignac. Je vais ouvrir un salon de thé de macarons et je vais arrêter de me prendre la tête sur des pilules pour dormir.

PS: je précise que, malgré les ratages successifs, aucun macaron n’a été maltraité ni même jeté à la poubelle. Les bouses étaient particulièrement délicieuses.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans blablas miam miam

Et on garde un vrai repas équilibré!

Non mais qu’est-ce qui peut bien se passer dans la tête de Mini miss blabla au moment de préparer le repas de sa poupée ?

« Bon, elle a l’air d’avoir faim cette poupée, je vais lui préparer un bon repas. Tiens, du saucisson, ça va sûrement lui faire plaisir. Ah mais ça risque de lui donner soif. Je vais lui mettre une bouteille de rhum sur la table. Et puis une 2ème aussi, si jamais elle a vraiment très soif. Voilààààààà. T’es contente, poupée ?»

Bien entendu, cette photo a été réalisée sans trucage, sinon ce n’est pas drôle.

PS: je vous entends d’ici, « non mais qu’est-ce que c’est que cette maman qui laisse traîner des mignonettes d’alcool dans la chambre de sa fille, c’est HONTEUX! ». Désolée mais a/ je n’arrive même plus à me souvenir d’où viennent ces mignonettes, j’ai l’impression de les avoir toujours vues dans notre bar de dingue (avec au moins 3 bouteilles dont 2 de cognac) et b/ ç’a été le coup de foudre entre les mignonettes et mini miss blabla dès le 1er regard. En gros, ça reste les pièces de sa dînette qu’elle préfère le plus au monde. Genre on les emmène quand on va jouer au square (non, pas chez la nounou, faut pas exagérer, je sais où placer les limites quand même).

2 Commentaires

Classé dans mini miss blabla

Et sinon, vous avez fait quoi pour la Toussaint?

Nan, nous on n’a rien fait de spécial… Tranquille quoi, on a vu des copains et surtout on n’est pas trop sortis, parce que bon… le vent… la pluie… et puis, il fait un froid de canard, mais bon, c’est normal pour un mois de novembre, hein?

Bref.

Le 1er qui me parle de beau temps ou de chaleur je lui fait avaler un tube de crème solaire.

Et quant à ceux qui auraient plutôt envie de parler du pont de l’Ascension, tout pareil. Non mais y’a pas idée de bosser le jeudi de l’Ascension ET d’avoir un dimanche tout pluvieux dans la foulée (il faut admettre que samedi était relativement correct en terme de couleur de ciel – mais pas en terme de températures, faut pas exagérer non plus).

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Bitches!

Enfin! J’ai enfin assisté aujourd’hui à un pot de départ anglais (le genre de truc que je n’avais pas encore coché sur ma liste de « trucs à faire absolument dans une entreprise anglaise« . Une fille du département légal/ réglementaire qui était là depuis 1994! Super pot de départ en perspective avec grosse ambiance et plein d’émotion.

Eh ben en fait ce fut grosse déception et zéro émotion:

– rien à manger, rien à boire (pour la Française que je suis, les pots de départ se regroupent en 2 catégories: les sucrés => farandole de bonbons Haribo, Pépitos et Maltesers, Coca et Oasis à gogo; et les salés => farandole de chips, Curly, Tucs, voire un morceau de brie pas fait, vin rouge et blanc à gogo. Sans parler des pots de départ de luxe avec vin pétillant, pain surprise et mini brownies au chocolat. Mais je m’égare).

– pas de powerpoint! pas de montage savant bourré de photos et d’anecdotes détaillées concernant la personne qui s’en va, avec les classiques « S comme Sympa, A comme Adorable, R comme Rêveuse, A comme Agréable et H comme Heureuse de vivre. SARAH, c’était génial de bosser avec toi, tu vas tellement nous manquer! »

– pas de cadeau… mais bien entendu l’inévitable carte d’adieu kitschissime de 40 cm de haut avec des petits chats tristes qui disent au revoir de la patte, signée par la terre entière.

Mais le pompon, ç’a été quand les 2 filles de son équipe ont pris la parole. En gros, ça donnait ça: « Sarah, voilà ce qu’on retiendra de toi:

– tu as toujours réussi a partir en vacances la veille d’une crise légale qui nous fait bosser jour et nuit pendant une semaine » (énumération des crises en question). « Lâcheuse! »

– « d’ailleurs tu ne nous manqueras pas entre septembre et décembre vu que tu es en vacances à peu près tout le trimestre »

– « tu as probablement battu les records des déjeuners les moins chers de tout le building: soupes, morceaux de pain et biscuits… mais comment pouvais-tu tenir avec ça dans le ventre?! »

A ce stade, je m’attendais à ce qu’elles balancent sur ses échecs sentimentaux, ses kilos en trop et son humour douteux mais non, elles ont fini par le traditionnel: «Bon, sinon, tu vas nous manquer, hein! » Puis tout le monde a rigolé, applaudi, et zou, en 10 minutes c’était fini.

Alors depuis je m’interroge??? c’est classique, de se balancer des vacheries en pot de départ? Moi qui pensais que les Anglais étaient faux-cul?

J’y comprends plus rien.

4 Commentaires

Classé dans ils sont bizarres ces Anglais

Défouloir

C’est super de laisser mini miss blabla à une super nounou.

Mais quand même, y’a des trucs qui m’énervent.

Par exemple…

– devoir l’habiller en gravure de catalogue Jacadi/ Cyrillus/ Bonpoint chaque matin sous peine des conséquences suivantes: force 1: regard noir, force 2: réflexion désobligeante, force 3: changement de tenue dans la journée avec une des robes disponibles chez la nounou (ce qui ne nous est jamais arrivé personnellement mais dont nous avons beaucoup entendu parler)

– récupérer ma gravure de catalogue Jacadi/ Cyrillus/ Bonpoint avec de la boue sur ses collants blanc, des taches de cambouis de la balançoire sur sa robe Zara en coton fuschia, voire une crotte de pigeon dans la capuche de son manteau -VERIDIQUE. (notez que je suis l’épouse d’un marketeur qui combat les taches dans le monde, et que je peux m’exclamer: « heureusement, chez les Blabla, Vanish est là! »)

– récupérer une mini miss blabla avec les fesses tellement abimées qu’on dirait du bacon pas cuit, et m’entendre dire le lendemain quand j’ose m’enquérir de ce qu’il s’est passe « Ses fesses? Non, il ne s’est rien passé de particulier. Et puis croyez-moi, en 25 ans, j’ai vu bien pire! »

– me mettre à la couture (et croyez moi c’était pas gagné dès le départ) pour réaliser la plus belle des écharpe-snood à boutons étant donné que la nounou refuse les écharpes classiques (« trop dangereux, ils tirent dessus »), et me rendre compte quand je vais chercher mini miss blabla au square que l’écharpe est bien pliée tout au fond de la poussette

– ou me rendre compte que mini miss blabla est dehors sans manteau, sous prétexte qu’on est au mois d’avril, alors qu’il fait 8 degrés à tout casser (c’est pas parce que les anglaises se baladent dehors en marcel et minijupe quand il neige que ma fille doit en faire autant!!!!!)

– me faire claquer la porte au nez un soir parce que mini miss blabla refuse de monter dans la poussette et fait une colère dans l’entrée – chose qui a tellement horripilé la nounou qu’elle a préféré se barrer sans un mot. En s’excusant quand même le lendemain, mais bon, le lendemain seulement.

Bref Madame j’ai-25-ans-d’experience-je-sais-ce-que-je-fais-et-j’ai-jamais-tort est une super nounou sur plein de choses, mais y’a des limites…

C’était le défouloir du jour, ca va beaucoup mieux maintenant, merci et bon week-end à tous!

1 commentaire

Classé dans mini miss blabla

Boyfriend veste, défilé printemps 2010

Quelle fashionista, cette mini miss Blabla… Elle maîtrise à fond le catwalk (surtout le demi-tour)!

Ok, l’heure du défilé a été un peu matinale, d’où présence de pyjama sous la veste en question, mais bon, le public a quand même été conquis…

1 commentaire

Classé dans mini miss blabla

On va déj?

Je continue mon étude ethnologique sur les anglais. Que voulez-vous, je ne me lasse pas de les observer et il y a au moins un truc par jour qui me fait halluciner.

Par exemple, avant-hier, je vois une marketing manager s’approcher du bureau de la stagiaire de l’équipe. Et entre marketing manager et stagiaire, il y a tout un organigramme, disons à peu près 4 niveaux hiérarchiques, c’est un peu Super Chef qui vient parler à Petit Asticot. Bien évidemment, Super Chef file plein de trucs (de merde) à faire à Petit Asticot, puis elle s’éloigne mais semble frappée par une pensée soudaine, s’approche de nouveau de Petit Asticot et s’exclame :

– « Au fait, tu as déjeuné ? »

– « Non, pas encore », répond Petit Asticot.

– « Moi non plus, on y va ensemble? »

– « Ok ! » répond Petit Asticot, apparemment trop contente de toute cette attention inattendue de la part de Super Chef qui n’est généralement pas Super Disponible.

Et là je me dis, toute attendrie comme un chamallow : ooooooh, trop sympa la chef, elle prend le temps d’aller déjeuner avec une stagiaire, elles vont passer du temps ensemble, c’est vraiment super, c’est important pour créer une bonne ambiance de travail, genre les chefs sont des gens accessibles, ouverts d’esprit, tout ça.

Sauf que, à peine j’avais fini de dérouler toutes ces pensées dégoulinantes de bons sentiments, que Super Chef et Petit Asticot réapparaissaient déjà dans l’open space, chacune avec un sandwich, un mini paquet de chips et un coca. Qu’elles ont chacune mangé consciencieusement devant leur ordi sans parler à personne.

Bon, c’est clair maintenant ? Si vous bossez avec des Anglais et qu’on vous propose « d’aller déjeuner ensemble », comprenez « on va acheter notre sandwich ensemble ». Et estimez-vous heureux, parce qu’en temps normal chacun va acheter son sandwich tout seul (ou sa barquette de porridge, en fonction du moment de la journée).

Faut que je pense à écrire un bouquin sur les us et coutumes en Angleterre, moi.

PS: ah, oui, j’oubliais! la photo a été prise dans un café/ restau de Selfridges, notre Bon Marché à nous. Mister Blabla a pris le même truc que tout le monde, un « salt beef hot sandwich », un sandwich avec un genre de petit salé servi avec de la French mustard et un énooooooorme pickle (qui n’a pas eu un grand succès, soyons honnête. En revanche, mini miss blabla a adoré le salt beef). Bref, une illustration idéale pour le sujet du jour.


5 Commentaires

Classé dans ils sont bizarres ces Anglais