Archives mensuelles : mars 2010

Musée de la science

Dimanche dernier, on a – honte sur nous, plus d’un an après avoir emménagé – inauguré notre 1ère visite de musée londonien, The Science Museum.

Pas tout à fait pour s’instruire, mais plutôt parce qu’on nous avait dit qu’il y avait un espace dédié pour les enfants, où ils rigolaient comme des baleines.

Donc, on a été voir, en survendant le truc à mini miss blabla sans trop savoir exactement ce qu’on allait y trouver, ce qui donne à peu près ce genre de discours: « tu vas voir, on va faire un truc super. Avec plein de jeux. Et plein d’autres enfants. On va bien s’amuser, ça va être… super. »

Bref, un blabla un peu fumeux comme on sait faire chez les Blabla, et mini miss blabla nous regardait pas vraiment convaincue en se demandant où on allait.

N’empêche qu’on n’a pas été déçus, et que mini miss blabla a passé une des meilleures après-midi depuis qu’elle est anglaise.

Voilà le résumé en photos!

On a mis nos mains dans des bottes collées au mur…

… on a appuyé sur des boutons…

… on a découvert des ombres tricolores…

… on a joué avec une table qui tremblait….

… on a été dans une drôle de cabane pleine de coussins…

… on a travaillé sur un chantier…

… on a traversé des rideaux de scoubidous jaunes…

… et on a aussi téléphoné à une dame…

… qui n’arrêtait pas de parler.

Et le clou de la journée: on met un petit manteau orange tout mouillé…

… pour aller faire des patouilles!!!

Et y’avait du boulot!

ça c’est quand mini miss blabla veut essuyer ses mains toutes mouillées (c’est les jambes de maman, bien sûr).

Après on a été courir partout et faire la fofolle…

et aussi se reposer un peu…

Sans oublier d’escalader une estrade pour aller voir la locomotive de plus près…

et ça c’est le mot de la fin!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans mini miss blabla, on fait les touristes

Moi aussi, j’y étais!

Non mais oh, y’a pas que les journalistes de ELLE qui font des trucs de dingue!

Genre, Sonia Rykiel chez H&M (bon d’accord, ça date un peu, mais essscusez-moi, on peut pas être femme active ET gérer une mini miss blabla ET s’occuper d’un appart ET tenir un blog correctement. L’exploit c’est déjà de lire le ELLE de fin février en mars, eh oui.)

Bref, moi aussi, le samedi 20 février, j’y étais, chez H&M pour l’ouverture de la collection Rykiel.

Pas à 5h du mat hein, faut pas exagérer non plus.

Ok, pas à 10h non plus.

Non, moi j’y étais à 16h. Tranquille Emile.

Alors je vous refais la version ELLE / Sonia Rykiel chez H&M à Paris/ 9h00 (si vous avez la flemme de lire, je vous le résume: hystérie, foule, cohue, hurlements, etc.)

Et là c’est la version moi/ Sonia Rykiel chez H&M à Londres/ 16h00: on est en famille, avec Mister Blabla et mini miss blabla dans sa poussette, avec maminou aussi, qui est venue pour le WE. Je vois des leggings trop canon pour enfants, mais il ne reste que du 4-5 ans, pas super pour une mini miss blabla qui a 2 ans et qui est plutôt mini format. Bon. Je me balade dans le reste du magasin, ben oui, j’aime bien H&M, et je vois un legging Sonia Rykiel posé au milieu de petits shorts en jean. 2 ans. Cool! On passe à la caisse, y’a personne, et on continue notre shopping.

Maintenant mini miss blabla, elle peut faire sa crâneuse avec un legging Sonia Rykiel…

Franchement, les filles du ELLE, pas de quoi en faire tout un plat de cette collection, suffit d’avoir un peu de volonté et un oeil de lynx. Et accessoirement, d’habiter à Londres. Voilà.

Poster un commentaire

Classé dans mini miss blabla

La réunion anglaise

Ok, désolée, ça tourne toujours autour du même sujet, mais voilà, je découvre la vie en entreprise en Angleterre et c’est un peu perturbant.

J’avais évoqué la fois dernière le fait que les Anglais mangent des trucs bizarres, aujourd’hui c’est l’occasion de rentrer un peu dans le détail.

Jeudi dernier, j’avais une réunion de 12h à 17h. La grosse réunion bien costaud, moitié présentation, moitié groupes de travail/ brainstorming.

En France, dans ce genre de réunion, on nous apporte des sandwichs ou des plateaux repas au début, un thermos de café/ thé à 14h et zou.

Sauf que là on est en Angleterre. Alors quand je suis arrivée à 11h50 (on ne rigole pas avec les horaires de début de réunion en Angleterre, personne n’arrive JAMAIS en retard), le buffet était déjà servi. Pour environ 25 personnes je pense, sachant qu’on était 10.

Alors, y’avait quoi, hein, sur le buffet?

Des sandwichs pain de mie, bien sûr! On est au pays de Marks & Spencer ici, ne l’oublions pas. Oeuf-mayo, ou thon-mayo, ou jambon-French Mustard (comprenez moutarde sucrée), ou tomates-concombres-mayo pour l’option veggie (c’est plein de végétariens l’Angleterre, et quand on a une réunion comme ça on vous demande à l’avance si vous suivez un régime spécial).

Et aussi des genre de nems, et des beignets de je-sais-pas-quoi; des trucs un peu comme des accras de morue, bref une farandole de trucs frits.

Et aussi des mini-brochettes de poulet.

Et évidemment… des énoooooormes saladiers de chips disposés un peu partout.

Mais en revanche, pour le dessert, il n’y avait qu’une minuscule assiette avec 2 tranches d’ananas et 3 quartiers de pomme.

Alors en voyant ça et devant le tollé général (j’exagère presque pas) une bonne âme s’est dévouée pour aller acheter à la cafète… des yaourts? des salades de fruits? des muffins? Meuh non! 8 ou 9 sachets de graines au chocolat (noix de macadamia-chocolat blanc, noix de pécan-chocolat au lait, amandes-chocolat au lait, raisins secs-chocolat au lait, vous avez remarqué c’est interdit le chocolat noir ici, ils savent pas ce que c’est).

Alors on a mangé nos sandwichs et nos chips (je vous assure c’est pas facile de suivre une réunion de gens qui parlent en mangeant des chips), et on a grignoté nos graines au chocolat toute l’après-midi.

Et à 16h45, quelqu’un a sorti d’en-dessous de la table une grosse boîte de Celebrations (vous savez, les mini Mars, mini Bounty, mini Snickers, etc.), et tout le monde s’est jeté dessus genre on n’a rien mangé depuis 3 jours je suis en hypoglycémie.

Voilà. Donc maintenant, que ce soit clair: le premier qui me parle d’oeufs de Pâques, je l’étrangle de mes mains.

Poster un commentaire

Classé dans ils sont bizarres ces Anglais

L’Anglaise

Je l’avais déjà croisée dans le métro et dans la rue, mais maintenant que je la côtoie tous les jours, je peux me targuer de vraiment bien connaître l’Anglaise. Au point de pouvoir vous la décrire en détail.

Bon, il doit certainement y avoir plusieurs catégories de filles anglaises, moi je vais vous décrire la jeune de 25-30 ans, qui bosse en marketing ou en agence de pub. Je ne parle donc pas de celle qui bosse à la logistique et qui enfile un jogging, voire une serpillière le matin et qui évite de se laver trop souvent les cheveux.

Mon Anglaise à moi est apprêtée et prend soin d’elle.

Quelque soit la longueur de ses cheveux, elle a une coiffure différente chaque jour. Elle ne se contente pas de se brosser les cheveux, elle construit une coiffure élaborée. Par exemple, on dirait qu’elle s’est fait une simple queue de cheval, mais en fait la queue de cheval commence en tresse. Ou alors, classique, le serre-tête à strass + queue de cheval. Ou alors le bandeau années 60. Ou alors pour l’anglaise aux cheveux assez courts, la mini queue de rat et les 145 barrettes qui font en sorte que pas un cheveu ne dépasse. Ah oui, et aussi, l’Anglaise adore la coupe carré plongeant court derrière long devant (anciennement Victoria Beckham), et apparemment elle va chez le coiffeur tous les soirs, ou alors elle a les cheveux qui ne poussent pas.

L’Anglaise, et ce n’est pas nouveau, raffole des imprimés fleuris. Elle les met à toutes les sauces, la version la plus répandue étant la robe stretch moulante noire jusqu’à la taille et mini jupette fleurie en dessous. Avec une grosse ceinture taille haute.

L’Anglaise ADORE les accessoires. Gros colliers de perles, sautoirs superposés, dizaines de bracelets, pendentif perroquet, grosse bague en plastique, il faut juste que ça se remarque.

Dans le genre qui se remarque aussi, les ballerines léopard glitter bleues et or. Déjà repérées plusieurs fois. A propos, je ne m’étonne plus de voir au pied de chaque bureau une vieille paire de Ugg. L’Anglaise ne quitte ses Ugg que lorsqu’elle allume son ordi, puis elle les réenfile le soir avant de prendre son train. Sinon, l’Anglaise porte aussi beaucoup de chaussures compensées.

L’Anglaise n’aime pas trop le jean slim. Ni le short d’ailleurs.

L’Anglaise aime le vernis à ongles noir, ou rose fluo.

Elle est toujours extrêmement bien maquillée, et change de couleur de rouge à lèvres (enfin, c’est plutôt du gloss qu’elle utilise) et de fard à paupières tous les jours.

L’Anglaise se fiche des saisons et s’habille en robe d’été en plein hiver, version normale ou version j’ai froid avec un col roulé en dessous (parfois col roulé en dessous d’une robe bustier, eh oui).

Il existe aussi une autre catégorie d’Anglaises marketeuses que je qualifierais de vieille-avant-l’heure, tout aussi apprêtée que la précédente version, mais en total look mémé. Jupe crayon au-dessous du genou, chemisier cintré, collants résille chair (oui, chair), escarpins noirs talons 5cm. Que du noir et du blanc, uni ou fines rayures. Dress code zéro fantaisie.

Voilà, c’était le point fashion-british-du-bureau, donc je ne rentre pas dans les détails de ce que mange l’Anglaise, mais comme c’est très intéressant je garde ça pour une autre fois d’ac?

NB: ci-dessus un fashion look pour illustrer mes propos, tout vient de Topshop et New Look évidemment, sauf les Ugg et le cabas Cath Kidston…

1 commentaire

Classé dans ils sont bizarres ces Anglais