Archives mensuelles : janvier 2010

La « petite cuillère avec des fleurs »…

… est récemment devenue mon cauchemar permanent.

Avouons-le, nous ne sommes pas une famille dans le besoin et nous avons donc – au bas mot – une 10aine de petites cuillères dans le tiroir de la cuisine. Plus celles des diverses dînettes de Mini miss blabla. Plus toutes celles qu’on rapporte du Starbucks/ Caffe Nero/ Costa Café, mini miss Blabla étant une fan absolue de petites cuillères en plastique, allant même jusqu’à ramasser celles qui traînent sur les tables du hall d’attente de l’Eurostar, malgré d’insistantes tentatives pour l’en dissuader.

Oui mais voilà, si Mini miss blabla n’a aucun doudou digne de ce nom, ni aucune préférence dans sa horde de poupées, elle a une petite cuillère chérie. La petite cuillère avec des fleurs.

Elle vient d’un set de 4 petites cuillères décorées de coccinelles, de petites feuilles et de marguerites. 2 petites cuillères sont décorées d’un mix de coccinelles et de fleurs. Une seule est décorée uniquement de 3 coccinelles, et une seule est décorée uniquement de 3 fleurs.

Je ne sais pas pourquoi ni comment la petite cuillère avec 3 fleurs est devenue l’Elue, mais toujours est-il qu’on a récemment atteint des sommets dans la mono-maniaquerie de mini miss blabla qui utilise exclusivement cette cuillère pour:

– manger (plat ET dessert, voire parfois le mini babybel que je dois couper en petits morceaux ou des quartiers de clémentines que je dois également re-couper pour qu’ils puissent rentrer dans la cuillère)

– faire manger sa horde de bébés

– jouer dans le bain

– jouer au square

– jouer chez des copains, etc.

Bref, oublier la petite cuillère avec des fleurs quand on sort de la maison – ou encore pire, ne pas réussir à mettre la main sur la petite cuillère avec des fleurs avant un repas – peut conduire à d’énormes colères ou à un jeûne total, en fonction du contexte.

La crise la pire ayant généralement lieu quand on tente de flouer la demoiselle avec une autre petite cuillère du lot, les coccinelles semblant lui sauter directement aux yeux et l’agresser physiquement, ce qui la fait hurler d’une voix stridente « NON! j’ai dit la petite cuillère AVEC DES FLEURS! » Autant l’admettre, on n’est pas vraiment sorti du modèle de dictature décrit sur ce blog il y a quelques mois…

NB: je vous laisse deviner quelle cuillère est l’heureuse élue sur la photo ci-dessus, prise dans la cuisine de mini miss blabla.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans mini miss blabla

La classe internationale!

Vous savez, Sherlock Holmes, le film qui est sorti à Noël.

Mais si, vous savez, avec Jude Law.

Il a été tourné à Londres.

Non, non, je n’ai ni vu Jude Law ni fait de la figuration ni assisté au tournage.

En revanche… Je viens d’apprendre qu’ils ont tourné des scènes du film quasiment en bas de chez nous!

Bon, ok, c’était pas tout à fait en bas de chez nous, c’était à 5 minutes. Dans un Rôôôôyal Park. Enfin, dans un cimetière du XIXème siècle qui a été promu Royal Park et où les Anglais chill out (glandouillent, quoi) l’été, allongé sur l’herbe avec des paquets de chips au vinaigre, entre les tombes. J’ai moi-même chill outé dans ce cimetière/parc l’été dernier.

Donc je récapitule:  j’habite à 5 minutes du cimetière du XIXème siècle où ont été tournées des scènes de Sherlock Holmes. Mouais, dit comme ça, c’est pas tout à fait la classe internationale. En revanche, la prochaine fois que Jude Law passe en bas de chez moi, j’aimerais bien qu’on me prévienne, même si c’est pour se pointer dans un cimetière désaffecté en plein hiver…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Birthday Party

Samedi mini miss blabla était invitée à sa 1ère Birthday Party – officielle, j’entends. Avec carte d’invitation et RV dans un Gymboree, comprenez un endroit dédié aux enfants avec animatrices, jeux, chansons et tout ça.

La Birthday girl fêtait son 1er anniversaire, c’est un peu la meilleure copine de mini miss blabla cette année vu qu’elles passent leurs journées ensemble du lundi au vendredi chez la même Super Nounou.

Bref j’entends parler d’Abiga (accent anglais oblige, son vrai prénom étant bien évidemment Abigail) à longueur de soirée, et depuis 1 mois j’entendais parler de l’anniversaire d’Abiga.

Etant donné que chez Gymboree ils sont assez business oriented, les birthday party dépotent: on commence à 14h tapantes, on dégage tous vers la « salle du gâteau » à 15h (pendant qu’une charmante animatrice prend soin de verrouiller l’aire de jeux, au grand damn de mini miss blabla qui a pleuré toutes les larmes de son corps pour retourner « là-bas ») et on nous demande de vider les lieux à 15h30. Pour laisser la place à la birthday party de 16h, dont les heureux participants commençaient à arriver. Bref, on se serait cru un samedi du mois de juin à un mariage d’une mairie parisienne.

Je vous raconte tout ça en photos, c’est un peu plus parlant…

Mini miss blabla a beaucoup aimé les matelas par terre et les a tous essayés, le rouge…

le vert…

Elle a farfouillé dans les endroits non ouverts au public pour trouver des jouets que personne n’avait…

Elle a pris le chemin inverse du toboggan: le monter à quatre pattes, c’est beaucoup plus drôle que le descendre sur les fesses…

Elle a pris le temps de la réflexion pour choisir avec soin l’activité suivante.

Et a détourné le jeu du « lance les anneaux sur les plots » en « regarde tous ces bracelets géants maman! »

Elle a beaucoup aimé les bulles….

… et le gâteau d’anniversaire en château de princesse….

… mais beaucoup moins les chansons de l’animatrice qui certes chantait un peu faux mais bon – oui, vous voyez bien, elle se bouche les oreilles, autant vous dire que quand j’ai vu ça je me suis cachée derrière le toboggan.

Elle a adoré le smoothie orange-mangue-ananas…

La petite reine de la fête, très sérieuse – peut-être un peu mafieuse? Elle est en effet à moitié italienne… et il fallait bien faire régner l’ordre.

Mini miss blabla essentiellement captivée par les lumières du plafond qui se sont éteintes pour souffler les la bougie…

Distribution de sucettes: option « j’ai une belle sucette en forme de coeur, je la garde précieusement »…

… et option « mmmm, maman, ça se MANGE! »

Pas convaincue par ce qu’il y avait dans son assiette….

Elle n’arrêtait pas de lorgner celle du voisin.

La journée s’est spécialement bien terminée puisqu’on a été faire un coucou aux canards de Kensington Gardens et que mini miss blabla a au passage récupéré un Kit Kat d’une maman qui la trouvait « so cuuuuuute »…

Poster un commentaire

Classé dans mini miss blabla

Le gâteau léger du WE

Ce WE j’ai tenté une recette qui me faisait de l’oeil depuis un petit bout de temps, du genre qui m’intriguait: le blondie.

Comme un brownie au chocolat blanc, en fait.

Ca m’intriguait parce que le brownie c’est un concept de chocolat à lui tout seul, alors se faire piquer le chocolat (noir) pour le remplacer par du chocolat blanc – et changer de nom au passage, comme si on choisissait une nuance d’une coloration chez le coiffeur, ça me fait marrer.

Pour le verdict, je dirais: ouh là là, c’est à tomber, mais n’hésitez pas à la couper en tout petits carrés et servez-le avec le café, ou alors en plat principal, étant donné que ce n’est pas tout à fait le truc le plus léger qui existe.

Je vous fais grâce de la photo assez moche que j’ai prise tout à l’heure, je préfère vous montrer celle du livre…

Pour 12 blondies environ:

150g de chocolat blanc

125g de beurre doux

150g de sucre

2 oeufs

1 cuillère 1/2 d’extrait de vanille

200g de farine

1 pincée de sel

120g de noix de pécan

Préchauffer le four à 170°C.

Faire fondre au bain-marie le chocolat avec le beurre.

Retirer du feu, ajouter le sucre , puis les oeufs et l’extrait de vanille. Bien mélanger. Ajouter ensuite la farine, le sel et les noix de pécan.

Verser dans le moule et faire cuire environ 35 minutes.

2 Commentaires

Classé dans blablas miam miam

Y’en a partout!

De quoi?

Du genre de truc qui manque un peu quand on est Français et qu’on vit à Londres.

Pas du fromage, parce qu’il n’est pas question qu’il y ait du fromage « partout » chez moi, comme précisé dans le titre ci-dessus.

Donc, par déduction, on parle bien de vin et de champagne.

Mister blabla avait justifié le retour en voiture à Noël par la phrase suivante: « Avec tous les cadeaux, on va être super chargés… ce sera mieux que l’Eurostar… »

Il fallait donc comprendre: « Avec toutes les bouteilles qu’on va ramener, on va être super chargés… ce sera mieux que l’Eurostar… »

J’étais loin de me douter des volumes que Mister Blabla comptait rapporter. A croire qu’il préparait un siège en cas de déclaration de guerre.

Depuis, chez nous, c’est peu Pâques tous les jours, sauf qu’on lieu de tomber sur des oeufs à des endroits incongrus, on tombe sur des bouteilles à des endroits incongrus. Etant donné qu’on n’a pas de cave.

Pour commencer, petite question: devinez où est notre cave principale?

Allez, un indice, le petit truc argenté à droite, là, sur la photo.

Bingo, on est bien aux toilettes. « Idéale, car sans chauffage et protégée du soleil (oui, il y a du soleil en Angleterre), cette petite pièce sera parfaite pour entreposer vos différentes bouteilles ».

On peut également voir ça:

Bouteilles posées rangées dans un petit coin de la salle à manger, à un endroit généralement conscré aux rouleaux de papier cadeau.

Et quelques jours après le retour de vacances, en ramassant sous la table de la cuisine des petits pois allègrement balancés par mini miss Blabla, j’ai découvert ça:

Il y a probablement d’autres bouteilles ailleurs, l’imagination de Mister Blabla pouvant être sans limite dans ces cas là.

Et maintenant que vous savez ça, soyez rassurés, vous ne mourrez pas de soif si vous venez passez un WE à Londres…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Marketing girl

Forcément, entre son papa marketeur et sa maman marketeuse (en mode veille actuellement, mais marketeuse quand même), il fallait bien que ça arrive.

Mini miss blabla a la fibre marketing. Et pour entrer dans un niveau de détail plus précis, elle semble se spécialiser dans l’innovation et l’analyse packaging.

Un soir de la semaine dernière, alors que je la déshabillais pour le bain, je l’entends s’exclamer: « Oh! Oh! Oh! c’est un nouveau! maman! c’est un nouveau! »

Je tente de suivre la direction que m’indique son index pointé vers les crèmes et les couches.

Et justement, je venais d’acheter une nouvelle lotion bébé chez Boots (j’ai fini par épuiser mes stocks d’eau nettoyante et ici ils ne connaissent pas ce format révolutionnaire).

« Quoi, ça? » Je lui tends le flacon.

« Oui, c’est un nouveau! Oooh, il est beau. (elle le retourne et l’examine sous toutes les coutures). Il est rose. (elle regarde la photo) Avec un bébé! Comme Margaux. Mais le bébé, il a pas de cheveux. Margaux, elle est belle, elle a des cheveux, et une barrette. (elle essaye de l’ouvrir). Maman, maman, ouvrir? ouvrir, maman? »

Je suis bouche bée comme le loup dans Tex Avery.

« Non, on va l’ouvrir demain, on n’a pas encore fini l’autre. »

« Maman, ouvrir, le nouveau, s’il-te-plaît!!!! Maman, ouvrir! »

« Bon d’accord, on l’ouvre »

Je crois qu’à cet instant précis rien au monde n’aurait pu lui faire plus plaisir. J’enlève le petit plastique qui recouvre le bouchon, ses yeux brillent, elle est surexcitée. J’ouvre le bouchon. Elle colle son nez sur l’ouverture.

« Ooooooh, ça sent boooooon. Elle est super, cette nouvelle crème. Avec un bébé. Le bébé, il a pas de cheveux. Margaux, elle a plein de cheveux. »

Elle en a parlé pendant toute la durée du bain, de la nouvelle lotion Boots. Ca promet. Je devrais peut-être la faire participer à des réunions consommateurs, je suis certaine qu’elle aurait beaucoup de valeur ajoutée.

Poster un commentaire

Classé dans la minute marketing, mini miss blabla

Dommages collatéraux

Entretien d’embauche chez Ikea

Forcément, quand on passe de 0 entretiens en 4 mois à 5 entretiens en 10 jours, il y a des dommages collatéraux.

En voici une petite liste non-exhaustive…

– ne plus répondre à ses mails alors qu’on est en pleine période de Bonne Année (c’est donc le moment où jamais de répondre à des mails de gens qu’on n’a plus vu depuis 1000 ans)

– ne plus s’occuper de l’appart. Laisser Mister blabla faire son repassage tout seul et quasiment laisser les clés de la cuisine à mini miss blabla. Prendre peur quand on voit la poussière accumulée.

– je préfère ne pas parler du frigo vide ni du linge sale.

– partir à un entretien après avoir vérifié qu’on a bien pris l’adresse, le nom de la personne qu’on rencontre, la carte de métro, ses clés. Sortir et s’écrier « Oh là là, quel froid! » Se rendre compte qu’on a oublié de mettre un manteau.

– connaître par coeur toute la gamme des sandwichs et des smoothies de Prêt-à-Manger, et leur prix.

– glisser sur le courrier qui tombe chaque jour par terre devant la porte d’entrée et qui est soigneusement repoussé du bout du pied tous les soirs. On ouvrira les factures plus tard. Mais on lit ELLE, quand même, on sait jamais, on pourrait avoir une question sur un débat existentiel type Pour ou Contre la moustache rasta de Brad Pitt.

Et les jobs alors, me direz-vous? On va dire qu’on a passé le 1er round, alors maintenant il faut attendre!

ps: non je ne postule pas chez Ikea, j’ai juste rigolé en voyant ça…

Poster un commentaire

Classé dans Little miss blabla cherche du boulot